L’OFPPT a élaboré un plan de développement

il y a 1 an 10 mois #34 par Admin
L’OFPPT a élaboré un plan de développement qui répond aux besoins des projets structurants (Bencheikh)
Jeudi, 8 octobre, 2015 à 18:00

Tanger – Le directeur général de l’Office de la formation professionnelle et de la promotion du travail (OFPPT), Larbi Bencheikh, a souligné que son établissement a élaboré un plan de développement à l’horizon 2020 qui répond aux besoins et exigences des projets structurants.

Dans une allocution, prononcée devant SM le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, jeudi au Palais Marchane de Tanger à l’occasion de la cérémonie de remise de diplômes aux lauréats de la formation professionnelle, présidée par le Souverain, M. Bencheikh a passé en revue les réalisations accomplies par l’Office durant la période 2013-2015, ainsi que ses nouveaux projets.

Conformément aux Hautes orientations royales, l’OFPPT a mis en place un plan d’action qui s’articule autour de quatre principaux axes: l’amélioration de la qualité des formations dispensées, le développement et la rationalisation des ressources de l’Office, la motivation et l’encouragement des formateurs et du personnel encadrant, et l’établissement d’un plan de développement de la formation professionnelle à l’horizon 2020, a indiqué M. Bencheikh.

Soulignant la forte expertise acquise par l’Office depuis 2001, M. Bencheikh a fait observer que le plan de développement de l’OFPPT à l’horizon 2020 a pour objectif l’accompagnement de la mise en œuvre de la vision stratégique pour la réforme de l’Ecole marocaine (2015-2030), en conformité avec les recommandations du Conseil supérieur de l’éducation, de la formation et de la recherche scientifique.

Ce plan, a-t-il poursuivi, ambitionne également de répondre aux besoins en compétences des opérateurs économiques et des partenaires sociaux, à travers la création de 120 établissements de formation (une moyenne de 24 établissements par an), l’augmentation de la capacité d’accueil pour atteindre 650 mille places à l’horizon 2020 au lieu 430 mille actuellement, la formation de plus de 1,7 million de lauréats, dont 1,14 million dans le cadre de la formation sanctionnée par un diplôme et plus de 580 mille (formation qualifiante).

Il vise également à former des cadres moyens à travers une action visant à répondre aux besoins de l’économie nationale grâce à la création d’un baccalauréat professionnel, a relevé M. Bencheikh, estimant que le nombre des bénéficiaires de cette filière pourrait atteindre 140 mille à l’horizon 2020, outre la mise sur pied de deux niveaux au sein de l’Office (Bac+3 et Bac+4) qui permettront la formation de 25 mille étudiants à partir de la prochaine rentrée universitaire, ce qui portera à 100 mille leur nombre à l’horizon 2019-2020.

Cette action, a-t-il précisé, permettra de répondre aux besoins du marché et d’alléger la pression exercée sur les Universités en termes de sureffectifs et faciliter l’accès des lauréats au marché du travail.

Selon le directeur général de l’OFPPT, ce plan contribuera, en outre, à juguler la déperdition scolaire grâce à l’augmentation de plus de 260 mille places à l’horizon 2020 de la capacité d’accueil actuelle qui seront mis à la disposition des jeunes ayant abandonné l’école (primaire, collège et lycée), estimant que plus de 1 million de jeunes bénéficieront de cette action durant les six prochaines années.

D’autre part, ce plan ambitionne d’accompagner les petites et moyennes entreprises, qui représentent 95 pc du tissu économique national, pour leur développement et le renforcement de leur compétitivité à travers la formation continue au profit de 1,5 million employés entre 2016 et 2020, a souligné M. Bencheikh.

En application des Hautes instructions royales dans le domaine de la formation et d’accompagnement de porteurs de projets, a signalé M. Bencheikh, il sera procédé au soutien et à la création de 6 000 entreprises qui permettront de créer 27 mille postes d’emploi durant la période 2016-2020, précisant que ledit plan garantira une large adhésion dans l’action sociale et solidaire portées par la Fondation Mohammed V pour la Solidarité, à travers l’augmentation de la capacité d’accueil grâce à de nouveaux Centres de formation et de nouvelles filières en adéquation avec l’environnement socio-économique.

Ce plan, a-t-il poursuivi, est également mis en œuvre par la Fondation Mohammed VI pour la réinsertion des détenus par la création de 10 établissements bénéficiant à 49.000 pensionnaires entre 2015 et 2020, outre le soutien aux projets réalisés dans le cadre de l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH) pour la formation de 20.000 jeunes et la création de 12 internats au profit des élèves et des jeunes filles du monde rural.

Le directeur général de l’OFPPT a souligné que l’office va apporter sa contribution à l’ambition du Maroc de devenir un pays émergent à travers l’encouragement de la recherche scientifique et l’innovation, précisant que pour atteindre cet objectif, il importe de créer une complémentarité entre l’OFPPT, les universités, les écoles supérieures, les acteurs économiques, les établissements publics et la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) de façon à exploiter de manière efficace et rationnelle les ressources humaines et financières du Maroc.

L’OFPPT, pour donner corps à la politique éclairée de SM le Roi visant à renforcer la coopération avec les pays africains frères et amis et contribuer au rayonnement du Maroc sur la scène internationale, va oeuvrer pour l’augmentation du nombre de places réservées aux stagiaires africains, qui passera de 450 places actuellement à 1000 par an, l’accueil des formateurs et des techniciens pédagogiques et la participation à la création d’institutions de formation sectorielles dans certains pays africains dans le cadre d’un partenariat avec la Fondation Mohammed VI pour le développement durable, a-t-il ajouté.

M. Bencheikh a indiqué que la bonne relation tissée avec les pays africains bénéficiaires a suscité la grande satisfaction des bailleurs de fonds que sont la Banque mondiale, la Banque islamique pour le développement, le Fonds saoudien pour le développement et le programme des Nations unies pour le développement qui font appel à l’expertise de l’OFPPT chaque fois que c’est nécessaire, ce qui va drainer à l’office d’importantes ressources financières estimées à plus de 60 millions de DHS.

Passant en revue les mesures prises pour la mise en œuvre du plan de développement à l’horizon 2020, le directeur général de l’OFPPT a assuré qu’il sera procédé à l’amélioration de la qualité des services, le renforcement de la valeur ajoutée du système de formation et l’adoption du référentiel national de la qualité mis en place dans le cadre du jumelage institutionnel avec l’Union européenne, mettant également l’accent sur la bonne gouvernance régionale et le renforcement de la gestion tripartite de l’office, à savoir les représentants des pouvoirs publics, du patronat et des salariés .

Il a fait savoir que ces résultats n’ont pu être atteints sans la valorisation des ressources humaines à travers notamment la mise en place d’un système de rémunération motivant l’effort et l’encouragement des compétences, ajoutant que les ressources financières propres de l’OFPPT ont augmenté de 11 fois entre 2002 et 2014, passant de 32 millions de dhs à 353 millions de dhs, alors que les dépenses de fonctionnement ont baissé de 15 pc en dépit de la hausse du nombre des établissements de formation et du nombre des stagiaires qui ont été multipliés par 7.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Temps de génération de la page : 0.146 secondes

Newsletter

أدخل بريدك الإلكتروني ليصلك كل جديد بوساطة رساله الكترونية

© 2017 BESTOFPPT. All Rights Reserved.