Stagiaires OFPPT

Depuis plusieurs année, le Maroc s’est engagé dans plusieurs programmes gouvernementaux de développement économique et social. Parmi eux, le plan d’Accélération industrielle 2014-2020, la Vision 2020 pour le tourisme, le plan Maroc Vert 2008-2020, Stratégie intégrée pour la logistique et d’autres programmes de formation professionnelle comme par exemple OFPPT 2020. la formation OFPPT  vise  un maximum de jeunes marocains dépassant un million de personnes étant qualifié pour le marché d’emploi. Une formation accélérée sur une période ne dépassant pas les 2 ans c’est à dire un niveau Bac+2. Les jeunes sont considéré comme des stagiaires depuis l’entrée à la formation, et en cette qualité, ils ont déjà un rapport étroit avec les entreprises.

Stagiaires OFPPT de première année

Pendant la première année de formation, les stagiaires OFPPT suivent un cursus de base selon la filière choisie. Généralement les cours OFPPT en première année  permettent aux stagiaires d’acquérir les concepts essentiels du métier ou de la profession en vue d’avoir une base solide pour les études de deuxième année.

Cours ofppt Maroc

Les cours sont organisés en modules de formation avec une masse horaire précise et des objectifs opérationnels précis. à la fin de la première année un examen de passage est prévu. Vous pouvez télécharger les cours de votre filière dans l’espace cours ofppt.

Stagiaires OFPPT de deuxième année

En deuxième année les modules de formation deviennent très techniques et très approfondies en vue de se spécialisé dans le métier. Également un stage de fin de formation doit être réaliser par chaque stagiaire dans un milieu professionnel. Pour décrocher le diplôme il faut réussir l’examen de fin de formation. Consulter ici toutes les informations détaillées concernant les stagiaires ofppt en deuxième année. vous pouvez télécharger les cours et exemples d’examens des années anciennes.

Examens OFPPT

TYPES d’évaluation à L’OFPPT

La formation une fois terminée, elle doit faire l’objet d’une évaluation afin de déterminer si le temps , les efforts et les fonds qui y ont été consacrés sont justifiés, si les besoins et les objectifs fixés ont été réalisés et si le degré de rendement souhaité a été atteint.

L’évaluation peut bénéficier autant au formateur qu’à ceux qui reçoivent la formation. Elle offre au formateur une rétroaction très utile de la part des stagiaires. Pour le stagiaire lui-même, elle lui permet d’identifier le degré de connaissances qu’il en a retiré et de déterminer si la formation a atteint ses propres objectifs.

C’est ainsi que les efforts déployés par l’OFPPT pour fiabiliser l’évaluation des acquis des stagiaires et permettre la collecte des données sur les différentes composantes du dispositif de formation ont abouti à la mise en place d’un système basé sur l’harmonisation et l’homogénéisation des composantes « Acte d’Evaluation » pour l’ensemble des filières dispensées à l’OFPPT.

  • Les contrôles continus ;
  • Les examens de fin de modules ;
  • Les examens de passage ;
  • Les examens de fin de formation.

L’évaluation fait partie intégrante du projet pédagogique. De ce fait plusieurs types d’évaluations peuvent être effectués :
EVALUATION FORMATIVE : s’inscrit dans un processus de contrôle continu, elle est donc étroitement liée à l’apprentissage puisqu’elle permet au stagiaire d’apprendre par l’intermédiaire de son évaluation. Elle est par conséquent en rapport avec les objectifs précis et déterminés par le formateur et dont le stagiaire a connaissance. Elle permet d’envisager une remédiation.
Cette évaluation permet au formateur de vérifier si les objectifs sont atteints, sinon il prépare un travail de remédiation. Il est à rappeler que la démarche de remédiation se différencie d’une démarche d’apprentissage : elle n’aborde pas une notion nouvelle, mais elle prend appui sur des bases mal acquises, sur des connaissances erronées, imprécises ou approximatives.
EVALUATION SOMMATIVE : En fin d’apprentissage (Fin de module, fin d’année), il conviendra de faire le bilan des connaissances des stagiaires, c’est à dire à la fin d’une unité d’apprentissage, cette évaluation pourra prendre appui sur des supports nouveaux proposés par le formateur, à partir desquels les stagiaires devront montrer qu’ils ont la capacité de réutiliser de manière de plus en plus autonome les savoirs et savoir-faire acquis. Elle permet donc d’apprécier le niveau du stagiaire par rapport au groupe ou par rapport à un niveau prédéfini.
EVALUATION DE SANCTION : C’est l’examen de fin de formation, il vient en fin de parcours et vise à valider la formation (Diplôme). Il n’est lié ni aux objectifs du programme de formation (apprentissages) ni au mode d’acquisition des compétences (cours du jour, cours du soir, alternance, MFA, …). Les épreuves pratiques résultantes sont sous formes de situations professionnelles réelles représentatives des compétences du métier.

CONTRÔLES CONTINUS :
Les contrôles continus (au moins 2 contrôles par module) sont du ressort du formateur. Ces contrôles doivent être administrés à la fin de chaque séquence de formation ou à la fin d’une étape importante du module selon la masse horaire globale du module.
Les contrôles continus peuvent être sous forme de tests pratiques, ou écrits. Les résultats des différents contrôles continus sont consignés sur le procès verbal de fin de module.
Les copies des contrôles continus doivent être archivées par le responsable pédagogique de l’EFP ou par le formateur jusqu’à la fin du cycle de formation.

EVALUATION DE FIN DE MODULE (EFM) POUR TOUS LES MODES DE FORMATIONS (RESIDENTIELLE, COURS DU SOIR ET FORMATION QUALIFIANTE) :

ELABORATION
L’examen de fin de module doit être considéré comme moyen d’évaluer et de contrôler l’efficacité de la formation tout au long du processus avant d’entamer les examens de fin d’année.
Chaque module de formation est sanctionné par une évaluation de fin de module (EFM), l’EFM doit se réaliser dans des conditions qui respectent les règles de l’art. Pour cela il doit satisfaire aux critères suivants :
– Les EFM peuvent être sous forme de tests théoriques, pratiques ou mixtes (théorie et pratique) selon la spécificité de chaque module, mais en aucun cas sous forme de tests oraux. Elles doivent être représentatives de l’ensemble des objectifs acquis tout au long du module concerné et doivent être élaborées selon le canevas en annexe 1. La durée de l’évaluation de fin de module doit tenir compte de la masse horaire globale du module;
– La conception de l’épreuve de l’EFM doit porter impérativement sur les objets d’évaluation indiqués sur le guide d’évaluation et le programme d’études ;
– Les critères d’évaluation de chaque aspect doivent être conformes aux critères d’évaluations indiquées sur le guide d’évaluation et le programme d’études.
Les évaluations de fin de module doivent être administrées au plus tard dix jours après l’achèvement du module.
L’élaboration de l’ EFM est du ressort du formateur ayant assuré le module. Cependant une commission de validation de ces EFM est instituée au niveau de l’EFP. Cette commission est présidée par le responsable pédagogique (Directeur Pédagogique, Directeur des Etudes ou Chef de Travaux) et les formateurs de la spécialité concernée, elle sera chargée de :
L’élaboration et la validation du calendrier du déroulement des EFM ;
La validation des EFM ;
Le respect du calendrier établi, après validation par la DR ;
La déontologie de l’évaluation en terme d’organisation et de déroulement.

Les établissements de formation relevant de chaque région sont appelés à communiquer à la Direction Régionale les EFM sélectionnés et validés par la commission de validation instituée au sein de l’établissement 15 jours avant la passation de l’EFM, la DR doit constituer une commission de validation (y compris les formateurs animateurs régionaux) qui aura en charge :
La sélection et la validation des propositions des EFM parvenus des EFP ;
Le respect des procédures et de la normalisation des EFM.

CORRECTION ET ÉTABLISSEMENT DES PV
La correction est assurée par le formateur en charge du module ou par un autre formateur ayant les mêmes compétences et l’archivage des copies est assuré par le responsable pédagogique de l’établissement (Directeur pédagogique, Directeur des études ou chef de travaux). Les réalisations pratiques doivent être conservées par le formateur jusqu’à la fin de l’année en cours à l’exception de certaines filières des secteurs, notamment : Hôtellerie, Electricité, Réparation et Thermique. Les résultats des évaluations de fin de module sont consignés sur le procès verbal de fin de module (voir annexe 5) et communiqués aux stagiaires (affichage, bulletins de notes, …).

SUIVI ET CONTROLE
Le planning trimestriel des évaluations de fin de module doit être élaboré et communiqué par l’établissement à la Direction Régionale au plus tard la première semaine du trimestre.
La Direction Régionale par le biais du service contrôle qualité est appelée à faire le suivi, le contrôle et doit procéder à des audits dans les EFP afin de s’assurer de la bonne gestion des EFM sur les aspects technico – pédagogique et organisationnel .
Remarque : En cas d’absence justifiée d’un stagiaire à une évaluation de fin de module l’établissement organisera une session de rattrapage. En cas où la note obtenue en session de rattrapage est supérieure à la moyenne, elle doit être ramenée à 10/20.Pour le cas des stagiaires absents non autorisé, se référer au règlement intérieur des établissements.

EXAMENS DE PASSAGE ET DE FIN DE FORMATION

Les épreuves des examens de passage et de fin de formation sont élaborées au niveau central par la DRIF (Cellule Examen / Centres de Développement des Compétences)
Ces examens concernent toutes les spécialités et tous les modes de formation y compris les filières dispensées en cours du soir. Leur date est arrêtée par décision directoriale à la fin du mois de septembre de chaque année.
Les épreuves (théoriques et pratiques) des examens de passage doivent porter sur tous les modules de l’année en question. Les épreuves pratiques doivent être, dans la limite du possible, représentatives d’une situation professionnelle.
Pour les examens de fin de formation, les épreuves théoriques doivent être des épreuves de technologie appliquée à la pratique, alors que les épreuves pratiques doivent être sous formes de situation professionnelle réelle synthétisant les difficultés essentielles de la profession.
Remarque : Il est à noter que pour les cours du soir, l’examen de passage à la troisième année peut porter sur les modules de la première et de la deuxième année.

Les examens sont élaborés en deux parties :
• Épreuves techniques :
Epreuve théorique
Epreuve pratique
Listes de matière d’œuvre et du matériel
Corrigés et barème de notation

• Épreuves de communication :
Epreuve de communication en arabe
Epreuve de communication en français
Epreuve de communication en anglais (pour les niveaux T et TS)
Corrigés

Consulter aussi :

 

Bouton retour en haut de la page
Fermer